Là où il y de la gêne…

Nous avons une activité qui nécessite un accompagnement régulier de la part des parents, avec un transport en bus.
A la fin de la séquence, les élèves montreront leurs progrès aux parents.

Chaque semaine, c’est la croix et la bannière pour trouver deux parents accompagnateurs. A chaque fois, la veille, je suis obligée de mettre un mot dans le cahier de texte. Et je rame vraiment pour trouver ces deux personnes.
Et bizarrement, le planning est déjà plein pour la dernière séance : j’ai même deux parents qui se sont inscrits « en dehors » des cases, histoire de montrer qu’ils pourraient être là, afin de voir leur chère tête blonde progresser avec grâce et aisance dans ce milieu qui n’est pas le leur habituellement. Parents qui souhaitent bien sûr profiter du trajet en bus, sans se prendre la tête avec leur voiture…

Et là, je ne me suis pas privée : j’ai mis en mot dans le carnet de liaison de chaque enfant concerné, en expliquant au parent que non, je ne les prenais pas en accompagnateur, que les deux places du car étaient réservées aux parents qui s’étaient donné la peine de venir au minimum une fois nous accompagner.

J’attends les réactions…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :