Incompétente

Les fameux parents de mon élèves HPI / EIP (bref, de l’enfant « tellement précoce » qu’il faut tout adapter pour lui…) ont pris leur plus belle plume pour me dire combien j’étais incompétente avec leur enfant, juste après avoir reçu le livret scolaire.
Alors bon, en novembre, j’avais droit à « Il est dans une bonne dynamique, merci… »
Maintenant, j’ai droit à « Vous êtes en échec avec les apprentissages scolaires de notre enfant, vous n’avez pas la formation pour comprendre ce genre d’enfant, vous ne savez pas vous y prendre, avec nous, il réussit tout… »

Alors oui, je sais. Je ne suis pas 100% du temps avec lui, il y en a 26 autres qui ont besoin de mon aide (dont un vrai de vrai HPI, des allophones, ceux en difficulté passagère…), et je fais de mon mieux pour y répondre, de la même manière que je fais de mon mieux pour adapter le contenu à ce gosse en particulier. Sauf que je ne suis pas préceptrice. Et que lorsque les parents auront compris ça, peut-être que ça ira mieux.

De la même manière, cet enfant a des troubles de l’attention. J’en conviens. Mais quand je lui demande s’il a fait son exercice, qu’il me dit oui, j’avoue que je suis un peu perplexe quand je corrige son cahier ou seulement 2 « trous » ont été complétés (alors que la plupart ont les phrases à copier en entier, lui a « juste à » compléter les phrases…)

Alors oui, je suis la méchante, car il n’a quasi que des « non acquis » ou « en cours d’acquisition, réussites peu fréquentes », alors qu’à la maison il a toujours juste. Mais comme j’ai dit aux parents : « Je ne vais pas aller chez vous, après mon boulot, pour voir comment vit votre enfant. Je comprends qu’il ait du mal à s’adapter à la classe, mais ce n’est pas moi qui fais le système scolaire… Et j’ai aussi une vie à côté, je n’entends pas passer tous mes soirs, samedis et dimanches à adapter le travail pour votre enfant. S’il essayait de s’adapter un peu, à son tour ? »…

Publicités