De la connerie de certains…

– Bonjour Mme Little Girafe. Mon fils a 38.7°, je l’ai quand même amené à l’école, qu’en pensez-vous ? Je vous le laisse pour la journée ou il vaut mieux que je le ramène à la maison ?

– Ben, j’suis pas médecin, m’enfin bon…

Publicités

Question de priorités

Voici deux mails que j’ai reçus à quelques heures d’intervalle…

Le 1er, aux alentours de 21h00 :
« Madame, je trouve injuste et déloyal que ce soit à moi de remplacer le livre que vous dites que mon enfant a perdu, il m’affirme que c’est son voisin qui lui a volé. D’ailleurs, j’ai de très grosses difficultés financières, et je ne peux pas me permettre d’acheter un livre, comme ça. »

Le 2ème, aux alentours de 8h00, le lendemain :
« Madame, vous n’avez pas dû voir mon mail, mais je ne peux pas rembourser le livre, et en plus mon fils me jure que son voisin lui a volé. Et aujourd’hui il ne viendra pas en classe, il est malade. Mais il a laissé son téléphone portable dans son casier, vous pouvez le récupérer et le mettre de côté, pour qu’il le reprenne lundi. »

Je précise également que ledit enfant porte des vêtements de marque… Pas des trucs achetés chez Babou, hein…

Some news

Désolée, Lecteur, de t’avoir abandonné si longtemps.

Il se passe encore et toujours plein de choses dans ma classe, mais j’ai aussi plein de trucs à faire en dehors de l’école… Et oui, en tant que prof, on a aussi une vie à l’extérieur…

Pas mal de choses ont bougé dans ma classe : 2 départs, 4 arrivées puis de nouveau 1 départ.

Un des élèves nouvellement arrivé est une petite terreur. Autant dire que l’école, il s’en cogne, ce qu’il veut, s’est passer son temps à se battre. Conclusion, il est gardé en classe la majeure partie de la récré, et quand je suis de surveillance, il reste à côté de moi. Comme ça, j’en profite aussi pour le faire bosser, parce qu’en plus d’être un petit caïd, il a un pois chiche à la place du cerveau. Il a fait quelques évaluations, depuis son arrivée, et son niveau ne dépasse jamais le 3/10. Il prétend à chaque fois que ce sont des notions que nous avons vu avant qu’il n’arrive. Et il se retrouve la mine déconfite lorsqu’on prend le cahier de leçons, que je lui montre la date qu’il a écrite, qui se situe après la date de son arrivée.

D’un autre côté, j’ai rencontré ses parents : ils n’ont pas de temps pour lui.
« Vous comprenez, quand je rentre du travail à 18h30, après avoir commencé à 9h30, et bien je n’ai pas le temps de m’en occuper, c’est son frère qui regarde ses devoirs. »

Heuuuuu, alors, comment dire, en tant que parents vous DEVEZ regarder le cahier de texte, parce que si les devoirs écrits sont une option, les leçons à apprendre ne le sont pas.

D’un autre côté, même si les parents avaient regardé, ils n’auraient pas vu la moindre trace de leçon à apprendre, car le gnome ne notait pas correctement les devoirs. Normalement, ce genre de petites choses ne passe pas, car je demande à chaque élève de vérifier le cahier de son voisin. Sauf que le gnome en question a vite repéré un autre branquignole, ils se sont arrangés entre eux pour ne pas noter l’apprentissage des leçons. Bon, ben forcément, lors des évals, ça ne peut pas marcher, hein…

En revanche, la maman a su très rapidement trouver une utilisation au cahier de liaison. Je pensais qu’elle voudrait me rencontrer, mais non, c’était pour exiger des explications quant au bleu que son merveilleux rejeton avait au coude…

C’est encore loin, la fin de l’année ?