C’est fait…

L’an dernier, cela avait été un peu plus « précoce », vers fin juillet je crois.

Cette année, ce fut dans la nuit du 9 au 10 août… Le « cauchemar » de rentrée.
Sauf que ce ne fut pas un vrai cauchemar, mais un rêve un peu tourmenté, où je me faisais inspecter le jour de la rentrée, mais comme je connaissais mes futurs élèves, nous étions déjà au boulot et l’inspecteur ne pouvait pas me dire que je ne faisais rien…

On verra ce qu’il me dira, lors de ma « véritable » inspection, qui devrait se dérouler à partir de janvier…

 

Publicités

IP, genius and co

Hier, en mangeant avec des copines prof dont une « spécialisée » avec les IP (intellectuellement précoces), je me suis un peu questionnée cette nuit.

L’an prochain, je vais me retrouver avec un gamin « testé » comme tel : 160 de QI, qui a sauté des classes, mais qui  n’est pas scolaire.
Je l’ai pour le « mater », parce que j’ai cette réputation là.
Mais je n’ai pas envie de le mater, moi, j’ai envie de lui donner envie d’apprendre, de lui faire comprendre que tout ne lui tombera pas tout cuit dans le bec, qu’un « test de QI » au dessus de la moyenne ne fera pas de lui un génie s’il ne se met pas un tout petit peu au travail.

Il faudra aussi que ses parents comprennent à long terme qu’un enfant IP ne sera pas forcément un génie, que plus tard il ne sera pas obligatoirement chercheur, ingénieur, astronaute, mais qu’il pourra tout aussi bien devenir maçon, ébéniste, boulanger si c’est ce qui le rend heureux.

Enfin, ça c’est dans la théorie, dans la pratique, je verrai bien en septembre comment je ferai avec le « neo genius », qui se serait déjà, à en croire les rumeurs, accoquiné avec une des terreurs de l’école qui sera aussi dans ma classe.

WAIT and SEE !

Et là, juste une ‘tite photo de mes vacances…